Pour la génération Z et Y, les comptes bancaires et les espèces sont au point mort, les portefeuilles mobiles sont dans

X